Enfiler une autre paire de lunettes…

Je m’en souviens comme si c’était hier.

J’étais assise dans son majestueux salon. Tout était lumineux, propre et bien rangé. La pierre bleue du hall d’entrée était aspirée, lavée et cirée. La table du salon était recouverte d’un napperon et deux verres étaient soigneusement posés sur de jolis sous-verres.

Je venais de lui annoncer que j’attendais mon troisième enfant, quelques mois à peine après l’arrivée de mes jumeaux.

Elle qui en avait eu six en l’espace de dix ans, n’a pas semblé étonnée.

Je lui expliquais que je m’inquiétais sur les difficultés de gestion quotidienne que ce troisième enfant allait occasionner.

En effet, nous sortions de plusieurs semaines d’hospitalisation pour notre petite fille de 15 mois, Capucine, atteinte d’une broncho-pneumonie viro-induite gravissime.

Nous venions de contracter un emprunt supplémentaire pour la réalisation de lourds travaux d’agrandissement de notre petite maison de ville.

Et je venais d’apprendre que je devais suspendre mes activités professionnelles le temps que Capucine se remette complètement de sa pneumonie.

Ce qui entrainait inévitablement une perte de salaire et un temps infini passé entre mes quatre murs, perdant tout espoir de développer ma carrière.

Nous venions de passer, en l’espace de 15 mois, d’une situation classique confortable : deux jeunes universitaires employés à temps plein et propriétaires d’une première maison.

À une situation inattendue et bien moins confortable : parents de jumeaux de 15 mois, bientôt parents d’un petit troisième, avec un papa à temps plein développant une activité d’indépendant complémentaire et une maman au foyer. Le tout avec un second emprunt sur le dos.

Comment allions-nous nous en sortir ?

Ma Bonne-Maman a commencé par me dire que plus on avait d’enfants, plus ils s’élevaient tout seuls.

Effectivement, Aurélien était un bébé calme et patient qui est très vite devenu indépendant et super autonome en grandissant.

Puis elle m’a fait remarquer qu’elle n’avait jamais eu besoin de tout ce matériel et de tous ces accessoires pour élever ses propres enfants…

Je venais de faire ma première découverte !

Retour aux articles