Philippe, 42 ans, Annevoie

our quelles raisons as-tu fait appel à une Home Organiser?
Y a-t-il eu un déclic? Un élément déclencheur?

Comme dans beaucoup de familles, le désordre et le rangement étaient des sujets de tensions fréquents. Au sein du couple ou avec les enfants, ce sujet avait vite tendance à dégénérer…

Où en as-tu entendu parler?
Au hasard d’une émission télévisée, j’ai découvert le concept d’Elodie. J’ai de suite pensé qu’un regard neuf et externe permettrait peut être de débloquer la situation.

Comment s’est passée la rencontre? Le premier rendez-vous de visite de l’habitation?
Après un échange de mails, une visite sur place a rapidement eu lieu.

Pourquoi avoir franchi le pas après cette première rencontre et démarrer des missions de Home Organising?
Les capacités d’analyse, le sens pratique et le tact d’Elodie nous ont convaincus de tenter l’exercice.

Comment s’est passée la première mission de rangement? Quelles impressions en fin de mission?
Il n’est pas évident de laisser une personne extérieure intervenir dans sa maison. Mais lorsqu’à la fin de la journée on mesure les résultats concrets, cela motive à poursuivre.

Combien de missions as-tu effectuées et quelles ont été les pièces ciblées?
Nous avons commencé par les pièces de vie. Les missions ne doivent pas nécessairement être nombreuses car une fois que l’on a acquis les techniques, on peut poursuivre de façon autonome.

Quels ont été les retours du conjoint? Des enfants? De la famille? Des amis?
Content de la démarche, nous en avons évidemment parlé à nos proches. Au delà des inévitables plaisanteries, beaucoup reconnaissaient que le rangement était aussi un sujet sensible…
Nous avons par contre été étonnés de la réticence des enfants. Difficile de faire adhérer de jeunes ados à l’idée de rangement !

Te souviens-tu d’une anecdote? D’un moment rigolo?
Une fois au pied du mur, on est vite mis face à ses contradictions et on se rend compte que le plus « conservateur » au sein du couple n’est pas toujours celui qu’on croit…

Qu’est-ce qui t’a le plus étonné? Le plus interpellé pendant les missions de rangement?
En fait, grâce à l’intervention, on s’est enfin rendu compte que notre organisation n’avait pas fort évolué depuis notre emménagement et la naissance des enfants il y a plus de 10 ans. Elle ne répondait plus à nos besoins actuels.

Que retiens-tu de cette expérience? Quels conseils appliques-tu au quotidien?
Quels ont été les changements après le passage de la Home Organiser?

Je retiens surtout l’importance d’un regard extérieur pour débuter le processus. Ensuite, il faut bien délimiter les tâches que l’on débute et les terminer dans la journée…
Dans notre cas, désencombrer et réorganiser l’espace a contribué à apaiser les relations familiales.

Que reste-t-il à améliorer et sur lequel tu travailles pour progresser?
Le désencombrement est un processus permanent, difficile de ne pas succomber à la tentation de l’accumulation ou au report à plus tard…
(Même si on n’y donne pas suite, un petit mail de temps à autre nous rappelle l’intérêt de la méthode)

Retour aux témoignages